OFF
ON
Boxed
Interview avec RH de Noé – Blog Yupeek

Interview avec RH de Noé – Blog Yupeek

Il y a quelques jours, j’ai eu l’occasion de répondre à une interview pour le blog Rh de Noé. Un blog très complet et riche en actualités ressources humaines et web recrutements. RH de Noé est le blog du réseau social professionnel des étudiants et jeunes diplômés Yupeek. C’est un réseau social encore jeune mais qui compte déjà 30 000 membres, une vraie performance et une capacité à proposer une offre ciblée aux étudiants et jeunes professionnels. Je souhaite beaucoup de réussite à ce réseau social qui a déjà grandement fait ses preuves. Voici mon interview pour RH de Noé:

Comment êtes-vous tombé dans la marmite du web ?

Si j’étais fataliste, je dirais que je fais presque partie de ces digitals natives, né avec un cable usb en guise de placenta. Si j’étais plus sincère, je vous avouerais que la première fois que mon père m’a donné un PC (à l’âge de 11ans), je l’ai refusé en pensant qu’il voulait se débarrasser d’un gros objet encombrant dans notre salon (il faut me comprendre : c’était l’époque des tours centrales de 5 kg et des écrans de 10kg).

Autrement, je crois que j’ai intégré le monde du web lorsque que mon attrait a grandement augmenté pour ce monde que l’on pourrait qualifier de proactif, d’intelligent, d’ouvert et d’évolutif. Cela fait bientôt plus de 5 ans que j’évolue dans des activités proches du web et je suis toujours admiratif face à cette force que le web a de créer des rencontres. Beaucoup d’échanges n’auraient sans doute pas eu lieu sans la force qu’à Internet de connecter les individus entres eux.

Qu’est-ce qui vous anime le plus dans votre travail ?

Le web est en permanente ébullition. De la prospective de certains chercheurs sur l’e-réputation (Camille Alloing/ Caddereputation), aux révolutions arabes en partie orchestrées sur les réseaux sociaux, en passant par la guerre numérique déclarée par Anonymous, il se passe des milliers de choses sur le Web qui ne peuvent laisser indifférent. L’e-commerce explose, la consommation de musique et de film se dématérialise totalement, d’un point de vue caricaturale, la vie devra bientôt être à portée de clics. Faut-il pour autant y voir que du positif ? C’est une autre question. Mais quoi qu’il en soit, Internet change jour après jour nos perceptions, nos modes de vie et de consommation, et il y a là quelque chose de réellement passionnant. Tout est en perpétuelle construction et aucune voix n’est unanime. Ce changement constant m’anime au quotidien.

Un exemple de bonne pratique en matière d’e-réputation que vous aimeriez mettre en avant ?

Il y a les bons élèves et de beaux cas d’école. Cependant, je pense qu’il y plutôt des bonnes pratiques, plutôt que de bons exemples. Ainsi, il y a des étapes et des conseils à prendre en considération lorsque l’on décide de gérer sa e-réputation personnelle. Dans l’ouvrage, « Bien gérer sa réputation sur Internet » nous avons précisé que prendre en main durablement la gestion de son e-réputation était une tâche chronophage. Ainsi, on ne peut avancer à l’aveuglette sans prendre connaissance des étapes clés. Voici un aperçu de 12 étapes pour 2012., bonnes pratiques que nous partageons sur notre plateforme spécialisée dans gestion d’e-reputation personnelle, www.ma-ereputation.com

Sur quels plateformes web avez-vous l’habitude de surfer ?

Je suis un peu de l’école classique le trio Facebook, LinkedIn, Twitter, mais à côté de cela, je (co-)anime le blog www.ma-ereputation.com qui ambitionne de devenir un site référent en termes de conseils pour gérer sa réputation numérique personnelle. Aujourd’hui, je suis avec passion et intérêt la spécialisation de plus en plus accrue des réseaux sociaux et je pense que chaque professionnel, en fonction de son secteur, a grandement intérêt à suivre cette évolution. A mon sens, 2012 marquera un tournant supplémentaire dans la puissance des grands réseaux sociaux (récemment 100 millions de compte Google+ actifs) et la guerre des deux géants (Facebook vs Google), mais verra également la spécialisation des réseaux sociaux se renforcer par secteur d’activité ou public ciblé. Digikaa pour les métiers du web, Yupeek pour les étudiants, font partie de ces réseaux en lesquels je crois beaucoup et qui ont toutes leurs chances de s’internationaliser et croitre rapidement. A condition que nos business angels français, nos web-investisseurs, ne soient pas trop frileux afin de permettre à ces nouveaux réseaux sociaux de grandir.

Twittez-vous avant ou après le petit déjeuner ?

Je Tweete surtout quand je peux ! Mais j’ai une vraie prédilection pour les heures creuses entre 1h et 3h du matin (rire)

L’E-réputation dans 10 ans, vous l’imaginez comment ?

L’e-réputation personnelle sera un sujet inévitable que peu d’individus méconnaitront, ce qui ne veut pas dire que certains d’entres eux ne le négligeront pas. A tel point que nous assistons actuellement à une poussée d’offres d’assurances sur l’e-réputation, Suisse-Life, puis Axa… car l’e-réputation peut aussi faire peur au néophyte. Cela signifie qu’en plus d’une préoccupation grandissante pour le citoyen lambda, cela devient aussi un marché très florissant avec de nombreuses Start-Up qui ont pris le train en marche. Des PME qui n’ont parfois pas à rougir de leur place car elles ont parfois une longueur d’avance sur d’autres grandes agences présentes depuis de nombreuses années. Cette problématique va continuer à se développer en intégrant des bonnes pratiques/ formations numériques dans les établissement scolaires. Les lois sur le droit à l’oubli vont sans doute se renforcer, des procès causés par l’e-réputation, des vols d’identités numériques, prendront peut-être des formes plus importantes et incongrues. L’e-réputation est directement liée à l’identité numérique et qui dit identité fait forcément allusion à toute la complexité du droit des personnes et des individus. Nous pourrons de moins en moins diviser réputation et e-réputation. Le train est lancé et sa direction change constamment! Le seul conseil que je pourrais donner serait de rester en veille régulière sur ces futurs changements.

Merci à Anthony pour ses réponses ! Et vous, quel est votre avis ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 Les articles les plus commentés 

Le digital et médias sociaux au service de l’événementiel

Ce mercredi 5 février 2014, j’intervenais au salon b..

Pourquoi faut-il être présent sur les réseaux sociaux pour trouver un emploi ?

Trouver son premier emploi en tant qu’étudiant ou jeu..

Diversidays, 3ème étape pour accélérer l’inclusion numérique

Diversidays, 3ème étape pour accélérer l’inclusion num..

7 conseils pour anticiper et gérer une communication de crise sur les médias sociaux 

Il y a quelques jours, Assaël Adary et Céline Mas ont lanc..