OFF
ON
Boxed
5 raisons de bien gerer sa e-réputation

5 raisons de bien gerer sa e-réputation

A l’heure où des milliers d’internautes échangent de multiples données personnelles sur Internet et où certains se font un nom grâce à leur blog ou vidéo virale (ex : Norman fait des vidéos) ,de nombreuses questions naissent sur l’importance de sa réputation numérique.

Une question notamment, qui revient souvent et qui pointe du doigt l’importance et la nécessité de maîtriser sa e-réputation : « Pourquoi gérer sa présence sur le Web ? ». Voici 5 bonnes raisons de bien gérer sa e-réputation

1-      Gérez votre e-réputation, c’est  gérer ce que l’on dit de vous sur Internet 

Partant du constat que les éléments fondamentaux de notre identité numérique, prénom et nom, deviennent notre marque, il est nécessaire de les soigner avec la plus grande attention. Afin de savoir ce qui se dit de nous, un simple geste : se googliser, car avec Google, comme avec les autres moteurs de recherche, tout y passe et rien n’est laissé de côté : images, vidéos, textes, liens, commentaires et autres publications.

Quel meilleur miroir de son identité numérique que les résultats de recherche que l’on obtient avec la requête de nos nom et prénom ? Cependant, de nombreuses personnes clament haut et fort qu’elles ne souhaitent pas être présentes sur Internet et qu’elles évitent ainsi toute problématique liée à la présence numérique. En concluant ainsi, on oublie vite deux éléments primordiaux :

–          Même si nous ne souhaitons rien laisser paraitre sur le Web, qui nous dit que les autres (amis ou rivaux) ne le feront pas à notre place ?

–          Certains individus pensent parfois être uniques et se disent que s’ils ne publient rien en ligne, personne ne le pourra à leur place. Mais quand est-il de leurs homonymes ?

Ainsi, l’e-réputation pose une question fondamentale: quelle image numérique renvoyons-nous sur Internet si nous ne laissons que les autres s’exprimer à notre place ?

Gérer sa e-réputation, c’est prendre en main notre vie numérique afin de mieux gérer ce que l’on dit de nous sur la toile.

 

2-      Maitriser notre marque virtuelle afin d’en faire un prolongement de notre marque réelle

Comme indiqué précédemment, un seul geste suffit pour obtenir le maximum d’informations sur une personne : la ‘googleliser’ (en tapant son prénom + nom sur un moteur de recherche). Il existe d’autres outils comme www.youseemii.fr qui mesure la visibilité ou encore www.webmii.fr qui est un agrégateur de recherches. Ces outils en ligne font apparaitre dans leurs résultats de recherches toutes les données référencées autour de la personne, autrement dit toutes nos traces numériques.

Ces données sont accessibles à tous, qu’ils s’agissent de potentiels clients ou prospects, recruteurs, responsables ou collègues ; ils pourront découvrir, parfois à votre insu, des traces numériques postées par des tiers ou parfois laissées à l’abandon. Malgré l’image positive que nous renvoyons sans doute dans notre vie réelle, cette image numérique délaissée pourrait influencer défavorablement l’opinion de la personne qui nous Googlelise. Il en va donc de notre bon sens numérique de prendre en main notre présence en ligne, car notre réputation numérique n’est à présent qu’un prolongement de notre réputation réelle.

 

3-      Gérer pour ne pas subir

L’un des travers de l’e-réputation serait de renvoyer une image qui n’est pas révélatrice de notre personnalité (passions, goûts, hobbies), de nos compétences (parcours professionnels, diplômes…) ou de notre identité (coordonnées, photographies…). Pourtant, personne ne viendra nous alerter que les URLs nous concernant sont erronées, ou encore que les données à notre propos sont mensongères, dévalorisantes ou discriminantes. Prendre conscience de l’importance des traces numériques sur notre personne, c’est comprendre que certains éléments en ligne peuvent parfois venir entraver nos objectifs personnels ou professionnels. A contrario, que les éléments valorisés avec réflexion et prise de recul pourront pleinement nous servir.

 

4-      Maîtriser le contenu en fonction de l’audience visée

Vous est-il déjà arrivé de crier au bureau votre manque de vacances ? Ou encore, de demander un job à un inconnu dans la rue ? Internet se dote d’une nouvelle force, celle de pouvoir de plus en plus segmenter l’information que nous souhaitons partager. Ainsi, nous pourrions considérer Facebook comme notre domicile, Twitter comme une place publique et LinkedIn ou Viadeo comme notre bureau. A l’instar de Google+ qui permet de facilement segmenter l’information à nos différents cercles de contacts, il en va de notre responsabilité de mener la stratégie de contenu la plus adéquate en fonction de l’audience visée.

En somme, avant chaque publication, il est nécessaire de se questionner quant à la nature de l’information : est-elle publique ou privée ? Professionnelle ou personnelle ? Gérer son contenu c’est avant tout envoyer les bons messages aux bonnes personnes qu’il s’agisse de nos amis, de notre famille, de professionnels, de recruteurs et bien d’autres….

Dans la gestion de l’e-réputation, un principe est capital à retenir : les données sont toujours plus faciles à publier qu’à retirer car Internet n’oublie jamais. Il en va donc de notre quiétude de vérifier à deux fois le contenu avant de le publier.  Ainsi, cette attention particulière nous permettra peut-être de partir à la conquête d’un nouveau job, d’une reconversion…

 

5-      Gérer sa e-réputation pour mieux se démarquer

Les cas d’écoles de personnes en reconversion professionnelle ou à la recherche d’un job et ayant trouvé des opportunités sur le Web ne manquent plus. Notre investissement sur une présence en ligne bien maitrisée permet encore aujourd’hui de nous démarquer, de montrer que nous sommes actifs dans notre domaine d’expertise et surtout démontrer nos compétences, qualités, connaissances et bien d’autres. Ainsi, Internet laisse la place ouverte à de nombreuses possibilités à condition d’être ouvert, curieux et patient. Une formule magique qui ne fonctionne pas que sur le Web !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 Les articles les plus commentés 

Le digital et médias sociaux au service de l’événementiel

Ce mercredi 5 février 2014, j’intervenais au salon b..

Pourquoi faut-il être présent sur les réseaux sociaux pour trouver un emploi ?

Trouver son premier emploi en tant qu’étudiant ou jeu..

2012 ou la guerre des réseaux sociaux : « J’aime » ou je « +1 »

 En France, lorsque l’on évoque la question de l’utili..

Diversidays, 3ème étape pour accélérer l’inclusion numérique

Diversidays, 3ème étape pour accélérer l’inclusion num..